Participez à la rédaction du Blog

Vous souhaitez nous parler d'un sujet ? Présentez-le nous ici
background_water-wallpaper-2048x1536-1920x800

Trois quarts des emplois dans le monde dépendent de l’eau

78 % des emplois dépendent de l’eau. C’est l’un des chiffres avancés par le rapport annuel produit par l’ONU à l’occasion de la journée mondiale de l’eau dont la thématique 2016 est l’emploi. Les opportunités de création d’emplois sont étroitement liés à la gestion de la ressource, rappelle ainsi le rapport.

A l’occasion de la journée mondiale de l’eau, l’Organisation des nations unies (ONU) publie son rapport sur la mise en valeur des ressources en eau 2016 (WWDR 2016). Après le développement durable en 2015, c’est l’emploi qui a été choisi comme thématique pour l’édition 2016. 78 % de l’ensemble de la main d’œuvre mondiale est tributaire de la ressource en eau dont 42 % très fortement soit 1,4 milliard d’emplois d’après les calculs effectués dans ce rapport. L’agriculture, la pêche, l’industrie qui représente 4 % des prélèvements mondiaux d’eau ou encore la production d’énergie qui en représente 15 % sont particulièrement concernés.
Le rapport prévient : si l’approvisionnement en eau n’est pas suffisamment adapté pour soutenir les secteurs qui en dépendent fortement, ceci pourrait générer une disparition d’emplois. D’autant que depuis les années 1980, les prélèvements d’eau douce ont augmenté de 1 % par an du fait de la demande croissante des pays en voie de développement. Les pays les plus développés ont, de leur côté, stabilisé ou diminué leurs prélèvements. Selon les auteurs, les pénuries d’eau limiteront probablement la croissance économique et la création d’emplois décents dans les années et décennies à venir.

Ainsi, investir dans l’eau est indispensable à la croissance économique. L’innovation ou l’amélioration de l’efficience de l’utilisation d’eau peuvent créer des opportunités d’emplois en particulier dans les secteurs dépendants de la ressource. La demande accrue entraîne la nécessité de diversifier les sources d’approvisionnement et d’utiliser des sources d’eau moins conventionnelles. Ainsi, le rapport rappelle que 4 à 20 millions d’hectares sont irrigués avec des eaux usées non traitées. Cette recherche de diversification peut aussi être source d’emplois nouveaux.

En conclusion, les auteurs rappellent que des objectifs de développement durable (ODD) ont été adoptés en septembre 2015 dont l’un vise à garantir l’accès à l’eau et l’assainissement pour tous et assurer une gestion durable de la ressource. Chaque pays doit donc identifier et mettre en place des stratégies de développement cohérentes permettant de générer un maximum d’emplois productifs sans dégrader ou compromettre à long terme la ressource en eau disponible.

Source : www.environnement-magazine.fr

Laisser un commentaire