Participez à la rédaction du Blog

Vous souhaitez nous parler d'un sujet ? Présentez-le nous ici
comparez-les-differentes-energies

Sénégal : 250 MW de mix-énergie installée entre 2012 et 2016

Le directeur général de la Senelec Mouhamadou Makhtar Cisse estime que le Sénégal est  en train de relever le défi énergétique. Il informe que de 2012 à 2016, le Sénégal a installé 250 Mw de mix énergie. Il s’exprimait hier mercredi 16 mars en marge de la conférence de presse organisée pour lancer officiellement le démarrage des travaux de la centrale photovoltaïque de 20 Mw de Bokhol, une localité située à 13 Km de Dagana.  
 
De 1960 à 2012 le Sénégal a installé 250 Mw de thermique  et de 2012 à 2016, le Sénégal va installer 250 Mw de mix énergie. L’information a été donnée par le directeur général de la Senelec Mouhamadou Makhtar Cisse qui s’exprimait hier, mercredi 16 mars lors d’une conférence de presse organisée conjointement par la Senelec, la caisse de dépôt et consignations et la société Grennwich pour lancer le démarrage officiel des travaux du projet Senergy2, une centrale solaire qui sera implantée dans le département de Dagana plus précisément à Bokhol.
Pour un coût global de 17 milliards de FCfa, ce projet réalisé dans le cadre d’un partenariat public-privé sera livrée au mois d’octobre 2016.
« Senelec a signé avec la société Senergy II  un contrat d’achat d’énergie  de 20 mW de solaire. Une centrale qui sera implantée à Bokhol à 13 Km de Dagana. Nous avons le privilège d’avoir comme partenaire Grenn Wich capital qui est spécialisé dans le développement et le financement de projet d’énergie solaire en Afrique subsaharienne. La centrale sera construite par l’entreprise de construction Vinci et sera opérationnelle au mois d’octobre 2016 », a-fait savoir le directeur général de la Senelec.
Pour sa part, Charlotte Aubin, la directrice générale de la société Grennwich indique que cette centrale sera le premier projet solaire de taille industrielle qui entre en construction sur le continent, en dehors de l’Afrique du Sud et du Maroc. «Ces 20 Mw représentent 34 kilowatt heure de production annuelle et une augmentation de la capacité installée de prés de 2,5 %. C’est un accès supplémentaire à l’électricité pour 180 mille personnes», a-t-elle laissé entendre.
Elle ajoute que le tarif du Kilowatt heure proposé à la Senelec représente une économie de 3 milliards de FCfa par an, soit 58 milliards sur la durée du contrat de 20 ans pour le gouvernement sénégalais. D’un point de vue emploi, elle annonce que  le chantier va créer  150 emplois directs sur la période de construction.

Laisser un commentaire