Participez à la rédaction du Blog

Vous souhaitez nous parler d'un sujet ? Présentez-le nous ici
farmer on his tractor plowing the field, rural wyoming

L’agriculture : source d’un quart des émissions mondiales de gaz à effet de serre

Le rôle de l’agriculture dans les émissions de gaz à effet de serre est primordial, et notamment du fait de la poussée de la production dans les pays du sud, Chine et Inde en tête. L’émission de méthane par les ruminants joue un rôle majeur. Reste à distinguer selon le mode de production : plus un animal est productif, plus il émet.

Non, l’énergie et les transports ne sont pas les seuls responsables du changement climatique. A elle seule, l’agriculture pèse pour 24 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Plus gros pollueur, le méthane relâché par les ruminations de nos élevages…

Si l’on vous dit « émissions de gaz à effet de serre » (GES), que répondez-vous ? Probablement combustion du pétrole, pots d’échappement, usines et autres traînées de kérosène laissées par les avions. Pourtant, un autre secteur économique, composé d’animaux ruminant paisiblement et de cultures champêtres, contribue lourdement au réchauffement de la planète : l’agriculture.

L’agriculture émet deux principaux gaz à effet de serre : le méthane (CH4) et le protoxyde d’azote (N2O). Le méthane, 28 fois plus « réchauffant » que le dioxyde de carbone (CO2), provient des flatulences des bovins (« fermentation entérique »), des déjections animales et des rizières. Les pets et rots de nos vaches sont donc la première source d’émissions agricoles dans le monde : 39 % en 2011. Quant au protoxyde d’azote, au pouvoir réchauffant 310 fois plus grand que le CO2, il se dégage de l’épandage des engrais azotés minéraux et organiques. Il faut ajouter à cela un peu de CO2, émis par les tracteurs et autres machines agricoles.

Source : www.reporterre.net

Laisser un commentaire