Participez à la rédaction du Blog

Vous souhaitez nous parler d'un sujet ? Présentez-le nous ici
Ademe disque vert

L’ADEME signe une convention pour favoriser le stationnement des véhicules écologiques

Bruno Lechevin, Président de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME), et Marc Teyssier d’Orfeuil, Président Délégué de l’Association des Voitures Écologiques (AVE) ont signé, mercredi 23 mars 2016, une convention de partenariat pour promouvoir le disque vert au niveau national.

Depuis 2008, l’AVE propose aux collectivités territoriales de mettre en place le dispositif du disque vert qui offre deux heures de stationnement gratuit en voirie pour les citoyens ayant fait le choix d’un véhicule électrique, hybride, GPL, GNV, flexfuel E85, microcitadines de moins de 3 mètres, hydrogène ou auto-partagé.

Il s’agit d’un bonus quotidien qui valorise concrètement le mix énergétique dans nos transports, dans la mesure où 95% du temps d’utilisation du véhicule est consacré au stationnement.

Dans le prolongement de la COP21 à Paris, cet outil permet aux maires de diminuer notre facture énergétique, d’améliorer notre qualité de l’air, et de respecter au mieux nos engagements climatiques. A ce jour, 23 communes de toutes tailles et de toutes tendances politiques ont adopté le disque vert par délibération et de nombreuses autres en étudient la faisabilité.

L’ADEME apporte aujourd’hui son soutien à l’AVE pour promouvoir ce dispositif. Il s’agit de démultiplier le nombre de collectivités partenaires, en s’appuyant notamment sur son réseau de directions régionales, afin de valoriser le disque vert auprès des collectivités territoriales. Rappelons que l’accompagnement des collectivités dans la prise en compte opérationnelle de la qualité de l’air dans leur planification locale constitue l’un des principaux axes de ses orientations stratégiques en faveur de la qualité de l’air 2015 – 2020.

Dans sa contribution à l’élaboration de visions énergétiques 2030-2050, l’ADEME a par ailleurs rappelé l’importance de développer un mix énergétique diversifié dans les transports : gaz, électricité, biocarburants, hydrogène, hybridations s’ajoutent aux nouveaux services de mobilité (autopartage) et aux modes de transports doux.

Source : www.forumdesmobilites.com

Laisser un commentaire