Participez à la rédaction du Blog

Vous souhaitez nous parler d'un sujet ? Présentez-le nous ici
PHOc04cc116-e00b-11e2-bf56-22d2e2e8741f-805x453

Eteindre l’éclairage public ? Une idée lumineuse

Quand des membres de la Fédération Rhône-Alpes de protection de la nature (Frapna) soumettent l’idée d’une extinction de l’éclairage public dans les communes de la Loire, Raymond Faure, le président n’y croit pas. Quelques années plus tard, ce sont près de 140 communes qui éteignent l’éclairage public de façon totale ou partielle de 23 h 30 à 5 h 30.

Du point de vue de la Frapna, la motivation première ce ne sont pas les économies d’énergie mais plutôt la qualité de l’environnement. En limitant la pollution lumineuse, les oiseaux et les insectes sont mieux protégés. « Il y a eu un effondrement dramatique des invertébrés. Il faut savoir que 80 % des oiseaux migrateurs volent la nuit en s’orientant avec les étoiles. » Et en quoi cela vaudrait-il la peine de veiller sur des insectes souvent considérés comme nuisibles ? « Si l’impact économique de leur disparition n’a pas encore été mesuré, il est possible d’en avoir une idée de la répercussion sur l’économie avec ce qui est en train d’arriver aux abeilles », insiste Raymond Faure.

En arrivant à faire grossir le nombre de communes éteignant la nuit, l’objectif est d’arriver à créer un « corridor noir » du nord au sud du département. Un but qui n’est plus très loin d’être atteint.

Source : www.e-communepassion.fr

Laisser un commentaire