Participez à la rédaction du Blog

Vous souhaitez nous parler d'un sujet ?

Présentez-le nous ici

Gaz de schiste

En France, du gaz de schiste bientôt importé des Etats-Unis

Engie et EDF ont d’ores et déjà signé un contrat avec Cheniere Energy, un exploitant texan qui pourrait livrer ses premières cargaisons à la France dès juin prochain…

Malgré l’interdiction en France depuis 2011 de la fracturation hydraulique destinée à extraire du gaz de schiste, cette source d’énergie fossile sera utilisée en Hexagone dès cet été. Il s’agira en effet de gaz importé des Etats-Unis, où son extraction est autorisée et excédentaire. Le procédé est donc tout à fait légal au regard de la loi française.

« C’est une hypocrisie totale »

Les associations écologistes fulminent cependant face au danger pour l’environnement, mais aussi face à la méthode employée. « C’est une hypocrisie totale. On ne veut pas polluer dans notre jardin, mais le jardin du voisin, on s’en fout », a déclaré sur Europe 1 Paul Reynard, le porte-parole de l’association Stop au gaz de schiste.

Les géants français de l’énergie ont quoi qu’il en soit déjà compris comment l’importation permettait de contourner l’interdiction. Ainsi, comme l’indique Le Parisien, Engie et EDF ont d’ores et déjà signé un contrat avec Cheniere Energy, un exploitant texan qui pourrait livrer ses premières cargaisons à la France dès juin prochain. La Norvège ou le Portugal ont, eux, déjà franchi le pas.

Des économies pour les consommateurs comme pour les fournisseurs d’énergie

Des investissements pour faciliter ces importations ont d’ailleurs été consentis par EDF car, à la clé, des économies sont à attendre pour les consommateurs comme pour les fournisseurs d’énergie. D’après une prévision d’Engie, « avec l’arrivée du gaz américain, il est possible de maintenir les prix à des niveaux bas pendant les trois ou quatre années à venir ».

L’argument n’a pas convaincu les défenseurs de l’environnement qui, par le biais du groupement des collectifs français contre le gaz de schiste, ont demandé à la ministre de l’Ecologie Ségolène Royal d’interdire ces importations.

Source : www.20minutes.fr

Laisser un commentaire